Le bruit des coquillages

Le bruit des coquillages

Jeunesse primaire

  |  Apprendre à communiquer

  • Durée50 minutes
  • TexteAudray Demers
  • Mise en scèneJean-François Gascon
  • ScénographieCybel St-Pierre
  • Public cible8-12 ans
  • DistributionAnne-Sylvie Gosselin
    Julien Lemire
  • Direction artistiqueJean-François Gascon
  • CostumesCybel St-Pierre

Le bruit des coquillages: quand communiquer représente un défi de chaque instant...

Oliver se voit obligé de passer l’été chez sa grand-mère, aux îles-de-la-Madeleine. Une situation qui le désespère. Il n’a pas envie de passer ses vacances loin de ses amis avec celle qui ne l’écoute pas, qui s’enferme chez elle et qui répond toujours de travers à ses questions. Olivier ne sait pas qu’en réalité, sa grand-mère ne l’entend pas toujours et il interprète ses comportements bizarres et ses réponses étranges comme un manque d’intérêt envers lui.

Sa rencontre fortuite avec Alexia, une madelinote de son âge, férue de soccer comme lui, changera le cours de ce séjour forcé.  Alexia est malentendante et porte un appareil auditif. Enjouée et épanouie, elle est capable d’expliquer avec beaucoup de simplicité les limites que lui imposent son handicap. À travers leurs jeux, elle lancera une phrase anodine, toute simple, qui changera complètement le rapport d’Olivier avec sa grand-mère : « Peut-être qu’elle est malentendante, elle aussi… »

Dès lors, il partira la rencontre de cette femme qui cache en elle mille secrets fascinants…

Une réalité sans âge

On associe souvent les problèmes d’audition au vieillissement… et pourtant !

Même si les données sont approximatives à cause des difficultés à recenser de manière exhaustive toutes les personnes qui vivent avec un problème d’audition, le Centre québécois pour la déficience auditive évalue à 10,67% la population totale vivant avec des limitations auditives. C’est un peu plus d’une personne sur 10 !

Parce que la perte auditive ne présente aucune caractéristique physique, elle devient invisible aux yeux des autres. L’incompréhension des difficultés vécues par les malentendants risquent d’entraîner de l’isolement, une perte de confiance et augmente le risque de développer des troubles sociaux et psychologiques pour les personnes qui en souffrent.

Développer des stratégies de communications

L’école est un lieu de socialisation important. Il est hautement probable que les élèves aient à côtoyer durant leur parcours un ou une camarade souffrant d’un trouble de l’audition. 

Sensibiliser et éduquer les jeunes aux difficultés que rencontrent les malentendants, défaire certaines perceptions ou préjugés peuvent grandement supporter l’enfant et l’adulte au prise avec une perte d’audition.

Le bruit des coquillages : un texte poétique et touchant qui valorise l’inclusion par les échanges, le jeu et l’entraide.

Un projet réalisé grâce à la collaboration de l'Association des personnes malentendantes des Bois-Francs.

Pour plus d'informations

Emmanuelle Nadeau
Responsable du secteur social et milieu de travail
819-758-0577, poste 233
514-383-7077, poste 233
enadeau@parminou.com


Calendrier de tournée

  • Lundi 25 Septembre 2017à Victoriaville
  • Mardi 26 Septembre 2017à Victoriaville et Saint-Valère
  • Mercredi 27 Septembre 2017à Victoriaville
  • Jeudi 28 Septembre 2017à Victoriaville