Hélène Desperrier devient chevalière de l'Ordre national du Québec
Hélène Desperrier devient chevalière de l'Ordre national du Québec
lundi, 23 juin 2014

Le 18 juin, les 34 personnes ont été honorées par le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, qui leur a remis leur insigne de chevalier, d’officier ou de grand officier de l’Ordre national du Québec, la plus haute distinction décernée par l’État.

Pour cette remise solennelle, Hélène était entourée de personnalités connues comme l'écrivain Dany Laferrière, l'ancien dirigeant de Desjardins Claude Béland, le hockeyeur Joey Juneau, pour ne nommer que ceux-là.

En entrevue téléphonique, Mme Desperrier a expliqué qu'elle était très heureuse de l'honneur qu'on lui a fait. «C'est une grande reconnaissance. Je suis très contente pour le Parminou parce que mon travail, mon œuvre en collectif, c'est le Parminou», a-t-elle insisté.

Pour elle, cela permet de démontrer que le théâtre Parminou, qu'elle a co-fondé il y a 40 ans maintenant, cette coopérative autogérée de théâtre social, s'est taillé une place importante dans la province.

Cela tombe bien en cette année où le Parminou vient de terminer de célébrer ses 40 ans et où des travaux pour le maintien des actifs viennent de commencer. «Je suis aussi très contente de dire qu'il y a de la relève pour le Parminou», ajoute-t-elle.

Depuis ses 25 ans, soit à sa sortie de l'école, Hélène Desperrier participe au succès de ce théâtre d'intervention connu à travers la province et aussi à l'extérieur. «Un des plus gros défis c'est d'être en région. C'est rare de voir au Québec un théâtre où les comédiens peuvent vivre de leur art tout en demeurant en région», ajoute-t-elle.

Cet hommage, elle l'accepte donc en toute humilité, au nom du Parminou surtout. «Ce théâtre je l'ai bâti avec d'autres et je tiens le phare depuis le début», souligne-t-elle. Le fait de recevoir cet insigne de l'Ordre national du Québec ne vient pas lui enfler la tête. Elle continue son travail au théâtre et voit son Parminou continuer d'évoluer et de grandir, pour son plus grand bonheur. 

Source: Manon Toupin, La Nouvelle Union, 19 juin 2014.

 

Quoi de neuf au centre de création ?
  • lundi, 25 mai 2020

    Le Parminou à la rencontre des autochtones

    Au début du mois de mars, notre codirecteur artistique Jean-François Gascon, la photographe Isabelle de Blois et l'auteure Atikamekw Véronique Hébert sont allés faire des ateliers de documentation vivante à Waskaganish dans la communauté Crie et à Pikogan, chez les Anishinabeg pour l'écriture de "Awa", une pièce sur la fierté identitaire autochtone.

 

 

 
REPORT DE LA SOIRÉE-BÉNÉFICE À L'ANNÉE 2021

Suite à l’annonce des diverses mesures émises par le Gouvernement du Québec depuis la semaine dernière, le Théâtre Parminou a pris la décision d’annuler sa 27e soirée-bénéfice qui devait avoir lieu le 7 avril prochain, au Cabaret Guy-Aubert.


Téléphone : 819 758.0577
Téléphone : 514 383.7077

Restez informé !